Bilan de l'épisode de pollution atmosphérique du 21 au 26 juillet 2019

Partager :
Bilan Air
21 août 2019

« La fin du mois de juillet a été affectée par un troisième épisode d’ozone, au cours duquel les pollens ont également contribué à la dégradation de la qualité de l’air »

Du 21 au 26 juillet 2019, un nouvel épisode caniculaire touche une grande partie de la France. La région Auvergne-Rhône-Alpes a été touchée par un troisième épisode de pollution estival. Les conditions météorologiques ont en effet favorisé la production d’ozone par photochimie. Les personnes sensibles ont, de plus, dû faire face à de fortes concentrations de pollens, notamment dans la Vallée du Rhône.

Des actions de réduction des émissions de polluants ont, par conséquent, été mises en oeuvre, via des arrêtés préfectoraux. L’ensemble des secteurs d’activité a été visé, avec, une nouvelle fois, un renforcement des actions prises sur le trafic routier, notamment sur la zone du bassin lyonnais Nord Isère (restriction de circulation visant les véhicules dotés de certificat de qualité de l’air 4 et 5) et sur l’industrie. Ces restrictions de trafic routier ont été accompagnées par des mesures visant à faciliter le report modal de la voiture vers les transports publics, avec une tarification incitative.

A noter également, une hausse significative des niveaux de particules en suspension due à l’arrivée de masses d’air en provenance du Sahara. Les concentrations n’ont toutefois pas été aussi élevées que lors des précédents épisodes.

L’épisode a pris fin le 27 juillet, à la faveur essentiellement d’un changement de régime météorologique. Un abaissement des températures et l’arrivée