Mes déplacements

Visuel
velo
Contenu

Constat

Contenu

Le transport routier est une source importante de pollution de l’air et de dégradation du climat. La pollution liée aux transports vient majoritairement des émissions de carburant pour les oxydes d'azote et les gaz à effet de serre, mais également de l’usure des pneus ou du freinage, en ce qui concerne les particules.
Les émissions polluantes varient selon l'âge des véhicules. Les véhicules anciens sont plus polluants que les véhicules récents (mise en service après le 1er septembre 2015 - norme Euro VI). Enfin, la motorisation influe également sur les émissions polluantes : plus de 90% des émissions d'oxydes d'azote sont imputables aux véhicules Diesel.
Atmo vous aide à mieux comprendre les répercussions du trafic routier sur la qualité de l’air, connaître les bons gestes à adopter et découvrir les actions mises en œuvre sur les territoires.

Titre
Transport routier et pollution de l'air

Chiffres
60
Texte
Le transport routier est responsable de plus de 60 % des émissions d'oxydes d'azote (NOx)
20
Texte
Le transport routier est responsable d'environ 20 % des émissions de particules (PM10 et PM2,5)
30
Texte
Le transport routier est reponsable d'environ 30 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans notre région
90
Texte
Plus de 90% des émissions du trafic routier sont imputables aux véhicules Diesel

Titre
Les solutions

La marche à pied, le vélo, les transports en commun, les solutions d’auto-partage ou de voitures en libre-service sont autant de moyens de se déplacer.

Les transports alternatifs à la voiture peuvent être limités. Cependant, une multitude de solutions permet d’optimiser l’utilisation de votre véhicule et ainsi réduire jusqu’à 60 % de vos émissions de polluants : covoiturage, parc-relais, intermodalité dans ses déplacements quotidiens, en associant la voiture et le train par exemple.

En voiture, j’adopte les bons réflexes : je coupe le moteur de mon véhicule, même lors d’arrêts brefs ; j’adopte une conduite souple et je limite ma vitesse ; j’entretiens régulièrement le moteur de mon véhicule. 

A plus long terme, lors de l’achat ou du remplacement d’un véhicule, sachez qu’il existe des primes pour aider à l’acquisition de véhicules moins polluants.

Dans la mesure du possible, privilégiez l'achat d’un véhicule sobre (CRITAIR 0 ou 1) et adapté à vos besoins. Vous pouvez aussi miser sur certaines innovations technologiques comme la voiture hybride, la voiture électrique, le start & stop...

Contenu



 

Mes deplacements
Titre
Bon à savoir !
Texte

En ville, 6 km sont plus rapidement parcourus en vélo qu’en voiture. 

Adopter les bons réflexes

Contenu

Parce que chaque action compte, adoptons l'Air attitude ! Contribuez à améliorer la qualité de l’air en participant ou en proposant des actions pour améliorer celle-ci. Si vous aussi, vous agissez au quotidien dans vos déplacements pour améliorer la qualité de l’air n’hésitez pas à marquer votre engagement. Voici ci-dessous des actions auxquelles vous pouvez contribuer avec d’autres citoyens ! Vous pourrez ainsi connaître l’impact de vos actions à titre individuel mais aussi au niveau collectif.

Titre
Pour aller plus loin

Habiter à proximité d’un axe à forte circulation peut avoir des conséquences néfastes pour la santé, notamment :

  • 15 à 30 % de nouveaux cas d’asthme chez l’enfant.
  • L’aggravation des crises d’asthme chez l’enfant (fréquence et intensité).
  • Chez les adultes, la survenue de symptômes respiratoires non asthmatiques, de troubles de la fonction pulmonaire et de pathologies cardiovasculaires (infarctus aigu du myocarde…).
  • La réduction de l’espérance de vie.

 

Source : Projet APHEKOM, Santé Publique France. 

La circulation différenciée constitue l’une des principales mesures prises en cas de pic de pollution pour agir sur la réduction des émissions polluantes des véhicules. 
Cette mesure est encadrée par un arrêté préfectoral et activée sur décision du Préfet. Elle est basée sur la possession d’une vignette nommée «Crit’Air » (valable pour toute la durée de vie du véhicule) permettant de classifier un véhicule en fonction de ses émissions de polluants atmosphériques.

La circulation différenciée la circulation des véhcules classés en CRIT'AIR 3, 4 et 5. Le niveau de restriction de circulation est gradué selon l'intensité et la durée de l'épisode de pollution. 

D'autres mesures sont mises en oeuvre pour réduire la pollution due au trafic routier :

- Certaines collectivités peuvent proposer de manière volontaire la gratuité ou une réduction du coût des transports en commun ou des vélos en libre service. 

- Certaines entreprises oeuvent inciter au télétravail en cas de pics de pollution. 

Il existe des aides au niveau national et des aides au niveau local. 

Au niveau national : 
- La prime à la conversion aide tous les Français à acheter un véhicule neuf ou d'occasion en échange de la mise au rebut d'un vieux véhicule.Le montant maximum est de 5 000 €. 
- Le bonus écologique. Le bonus écologique est une aide pour l'achat d'un véhicule (voiture ou camionnette) électrique ou hybride rechargeable neuf. Le montant maximum est de 7 000 €. 


Au niveau local : 
- Territoire de la Vallée de l'Arve. Cette aide est destinée aux entreprises (PME, TPE, revendeurs indépendants et professions libérales), aux collectivités, aux établissements publics et les associations situés sur le territoire du Plan de Protection de l'Atmosphère de la Vallée de l'Arve (Pays Rochois, Cluses, Arve et Montagnes, Vallée de Chamonix-Mont-Blanc, Fancigny-Glières, Pays Mont-Blanc). Le montant maximum de l'aide peut atteindre 5000 € pour un véhicule électrique et 12 000 € pour un véhicule à hydrogène. 
- Métropole du Grand Lyon. Cette aide est destinée aux professionnels et concerne l'acquisition d'un pds lourds ou d'un véhicule utilitaire léger électrique ou à hydrogène. Le montant maximum est de 5000 à 10 000 € selon le type de véhicule éléctrique et de 5000 à 8000 € selon le type de véhicule à hydrogène. 
- Métropole de Grenoble. Pour les entreprises de moins de 250 salariés implantées sur la métropole : de 1 500 à 18 000 € pour l'acquisition, la location ou l'adaptation d'un utilitaire ou un poids-lourd électrique, hydrogène, GNV ou GPL.Pour les particuliers résidants dans la métropole et mettant à la casse un utilitaire vignette Crit'Air 3, 4, 5 ou non classé : de 1 500 à 12 500 € pour l'acquisition, la location ou l'adaptation d'un utilitaire électrique, hydrogène, GNV ou GPL.

Découvrez les aides locales existantes sur notre plateforme Air attitude : https://airattitude.fr/actions-organisations/

Titre
Articles qui pourraient vous intéresser

Contenus
Mon activité physique
Visuel
Footing

Mon activité physique

Quelques conseils pratiques pour réduire son exposition aux polluants de l’air ambiant lors de ses activités physiques à l’extérieur

bouton d'actions