Grand Lyon : initialement prévu pour compléter l’évaluation de la ZFE, un dispositif expérimental se réoriente pour analyser l’impact du déconfinement sur la qualité de l’air.

Partager :
Presse
07 juillet 2020

60 micro-capteurs mesurant les particules fines et le dioxyde d’azote vont être mobilisés pour observer les changements de comportement à la suite de la crise du Covid-19. Déjà partiellement déployés par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, la Métropole de Lyon et Geoptis sur des véhicules et des bâtiments du Groupe La Poste, ils vont notamment permettre d’analyser localement l’impact de la reprise du trafic liée à la période de déconfinement.