Mesure de la qualité de l'air à Saint-Eloy-les-Mines - 2017 (Puy-de-Dôme)

Partager :
Etudes
23 avril 2018

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes a mis en place une campagne de mesure de la qualité de l’air à Saint-Éloy-les-Mines entre du 19 octobre au 15 novembre 2017, en complément de celles effectuées les années précédentes.

Lors de cette campagne, il s’agissait d’estimer les niveaux de plusieurs polluants traceurs de l’activité du site industriel Rockwool (production de laine de roche) à l’aide d’une station de mesure mobile implantée à proximité du Musée de la Mine (dioxyde d’azote, particules fines et dioxyde de soufre) et de tubes à diffusion (phénols, formaldéhyde et ammoniac) installés en 5 points de prélèvement.

 

Les principaux résultats font apparaître de faibles concentrations au regard des valeurs de référence et des mesures réalisées par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes sur les sites de mesures permanents les plus proches (Riom, Clermont-Ferrand et Montluçon). Ces résultats sont conformes aux précédentes campagnes de mesures.

Des augmentations relatives des teneurs en particules fines (PM10) ont été observées durant les arrêts techniques de lignes. Bien que certaines opérations de nettoyage puissent concourir à l’émission de particules, les quantités mesurées restent faibles. Par ailleurs, d’autres sources d’émissions concomitantes ont pu être relevées comme des travaux de terrassement ou de voirie sur le parvis de la mairie.

Compte tenu de la durée limitée de la campagne de mesures, les résultats ne sauraient donc être généralisés et présentés comme révélateurs d’une absence d’impact du site sur son environnement. Une surveillance continue d’une année complète pourrait être envisagée pour mener une évaluation plus fine de l’impact des activités de Rockwool.