Marine Latham, nouvelle directrice générale d'Atmo Auvergne-Rhône-Alpes

Visuel
Marine LATHAM - DG Atmo AuRA

Publié le 6 décembre 2021

Contenu
Contenu

Depuis le 1er décembre 2021, Marine Latham succède à Marie-Blanche Personnaz en qualité de directrice générale d'Atmo Auvergne-Rhône-Alpes. Une période de transition de deux mois débute afin de faciliter la prise de fonction de notre nouvelle directrice. Aller à la rencontre des salariés et des partenaires de l'association fait partie des priorités de Marine Latham. Elle a donc tout naturellement débuté sa première journée de travail par un échange avec l'ensemble du personnel de l'association qui se poursuivra dans les prochaines semaines par des rencontres sur les territoires et les différents sites d'Atmo.

Nous souhaitons la bienvenue à Marine Latham. 

Marine Latham a accepté de répondre à quelques questions pour se présenter. Découvrez ci-après son portrait.

J'ai une formation d'ingénieur en environnement, j'ai fait ma dernière année à l'ISARA à Lyon. Au cours de mon parcours professionnel, j’ai eu la chance de travailler avec des structures variées (chambre consulaire, association d’élus, grands groupes industriels, start-up) dans des fonctions de management ou d’accompagnement de dirigeants. J'ai ainsi eu l'occasion de travailler avec de nombreux acteurs de l'aménagement du territoire au cours de ma carrière : agriculteurs, collectivités, industriels et associations. Je connais donc bien l'écosystème dans lequel œuvre Atmo Auvergne-Rhône-Alpes et je me réjouis de retrouver ces acteurs dans les différents collèges du conseil d’administration.
J'ai toujours eu à cœur de travailler sur des métiers en lien avec l'environnement que cela soit la qualité de l'eau, la biodiversité, les déchets, l’énergie, l'écoconstruction... Je n'ai travaillé spécifiquement sur la qualité de l'air que de manière sporadique mais je compte sur les équipes et les partenaires d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes pour découvrir plus en profondeur cette thématique.
J'ai également eu l'occasion de manager des équipes, en particulier des équipes de spécialistes répartis sur plusieurs sites. Le management m'enthousiasme et j'accorde beaucoup d'importance aux relations humaines au travail. 

La transversalité de la question de la qualité de l’air, qui concerne de fait tous les pans de la vie des territoires, m’intéresse tout particulièrement. On sent bien aujourd'hui à quel point la société est alertée et en attente d'actions tangibles sur les sujets air-climat-énergie. C’est donc une problématique d’actualité à laquelle je suis ravie de contribuer.
J'ai moi-même vécu des épisodes importants de pollution de l'air en Thaïlande, où j'ai habité pendant 3 ans, et j'ai mesuré à quel point on se sent vulnérable. Cette expérience m'a motivée à rejoindre une organisation qui peut faire bouger les lignes sur cette problématique.

J'ai la chance de pouvoir passer du temps avec Marie-Blanche Personnaz pour avoir la meilleure passation des dossiers possible et une transition en douceur pour nous tous. Je tiens à la remercier pour cette période que nous avons un peu entamée et qui me permettra d'observer, d'apprendre et de mieux comprendre les enjeux qui sont les nôtres.
Je voudrais organiser assez rapidement un tour des sites pour rencontrer les salariés et les partenaires locaux.
Un nouveau PRSQA et un nouveau projet associatif sont en cours d’élaboration. Cela sera donc notre ligne directrice pour les années à venir. 

Curieuse, enthousiaste et persévérante !