Bilan de l'exposition aux pollens d'ambroisie en Auvergne-Rhône-Alpes en 2020

Partager :
Bilan Air
17 juin 2021

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes accompagne depuis plusieurs années les acteurs de la lutte contre l'ambroisie par le suivi de l'exposition annuelle de la population. L'enjeu de santé pulbique est fort autour de cette plante envahissante puisque environ 20% de la population y est allergique. Elle est de plus particulièrement présente dans la région.

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes s'appuie sur des outils d'inventaire de la plante et de simulation de dispersion des grains de pollens dans l'air pour évaluer la zone d'influence de la plante. L'année 2020 confirme certaines observations faites les années précédentes : la zone la plus touchée reste le sillon rhodanien et le nord de l’Auvergne. Sur ces territoires, la quasi-totalité de la population est exposée à un RAEP ≥ 3 (sur une échelle de 0 à 5) plus de 20 jours par an (RAEP : Risque d'Allergie à l'Exposition aux Pollens).

A l’échelle régionale, 67 % de la population (soit 5,2 millions d’habitants) est exposée plus de 20 jours à un RAEP ≥ 3. Concernant l’évolution par rapport à 2019, l’intensité et la durée d’exposition sont en hausse sur le sillon rhodanien, le Puy-de-Dôme et le Cantal.

Enfin, le niveau de fond de l‘exposition a légèrement augmenté. Après une année 2019 marquée par un repli ponctuel du risque allergique à l’ambroisie, l’année 2020 a de nouveau vu un accroissement de la population soumise à cette nuisance.