Déplacement de la station de surveillance de la qualité de l’air de Riom (63)

Partager :
Communication
04 janvier 2019

Depuis 2004, la surveillance de la qualité de l’air à Riom est assurée par une station fixe de mesure de typologie « urbaine de fond » installée dans le centre-ville, dans des locaux de la mairie.

Cette station pose des problèmes quant au respect des critères d’implantation imposés par la réglementation, mais aussi en lien avec l’évolution de la métrologie (des aménagements nécessaires ne sont pas possibles dans ce type de local). De ce fait, cette station a dû être déplacée sur un autre site.

En concertation avec la ville de Riom, différentes pistes de réimplantation ont été envisagées, en fonction des critères à respecter pour l’implantation d’un tel site de mesures mais aussi de la localisation des parcelles communales, des usages actuels ou envisagés, des contraintes patrimoniales.

De plus, le centre-ville de Riom étant « classé », la nouvelle station a dû être implantée en dehors de ce périmètre : le nouveau site sera donc une station « périurbaine », sans impact quant à son objectif de surveillance, à savoir évaluer les niveaux des principaux polluants qui peuvent être respirés par la majorité de la population.

Après avoir étudié plusieurs emplacements, le site « Pré Madame » a été retenu. La nouvelle station « Riom Périurbaine » opérationnelle depuis le 3 janvier 2019 permettra de poursuivre les mesures historiques de dioxyde d’azote (NO2) et d’ozone (O3) sur la commune mais aussi de compléter la surveillance avec le suivi continu des particules fines, impossible jusqu’alors.

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes remercie la ville de Riom pour leur participation à la bonne réalisation de ce projet.