Épisodes de pollution : bilan été 2020

Partager :
Bilan Air
05 novembre 2020

A l’instar de l’ensemble du territoire national, l’été 2020 fut particulièrement chaud et sec en Auvergne Rhône-Alpes. Les conditions météorologiques observées à la fin du mois de juillet et au début du mois d’août furent particulièrement favorables à la photochimie, et donc à la formation d’ozone dans la troposphère. Les concentrations d’ozone recensées durant cette période ont régulièrement frôlé les seuils réglementaires, mais ne les ont que rarement atteint. Des « vigilances pollution » ont été activées durant deux périodes successives, de plusieurs journées consécutives, durant l’été 2020. L’ozone fut à l’origine de la totalité des activations.