Etude de la qualité de l’air autour des stations de ski de la région Rhône-Alpes

Partager :
Etudes
21 juillet 2014

Les Alpes constituent le premier attrait touristique en Rhône-Alpes, tant pour les sports d'hiver que pour le tourisme d'été. Avec plus de 160 domaines skiables, la région concentre une importante part des centres de sports d'hiver nationaux. Lors de la saison hivernale 2012-2013, 46 millions de nuitées ont été enregistrées dans les Alpes du Nord (comprenant Haute-Savoie, Savoie et Isère). La Savoie représente à elle seule près de la moitié des nuitées.

Ce tourisme engendre d'importants flux de personnes et de marchandises et, par conséquent, une augmentation du trafic routier dans la région, ainsi qu’une forte hausse du nombre de résidents en villages-stations.

Dans ce contexte, il apparassait  nécessaire d'évaluer l'impact de cette activité touristique sur la qualité de l’air, d'estimer les niveaux d’exposition des personnes résidant dans ces zones alpines et d'identifier les sources de pollution majoritaires. Cette évaluation s'est effectuée autant sur les lieux touristiques, c'est-à-dire en stations, que sur les grands axes de circulation menant à celles-ci.