Installation d’un site de mesures de la qualité de l’air en proximité trafic dans l'agglomération de Chambéry

Partager :
Bilan Air
24 juin 2015

Depuis le début de l’année 2015, la surveillance de la qualité de l’air sur l’agglomération de Chambéry s’est enrichie avec la création de la station « Chambéry Trafic » en bordure de l’avenue de Turin.
 
Ce nouveau site fixe de mesures vient s’ajouter aux stations « Chambéry-le-Haut » et « Chambéry-Pasteur » qui permettent, respectivement depuis 1997 et 1998, d’informer la population chambérienne des niveaux moyens respirés par la majorité des habitants et ainsi de communiquer quotidiennement l’indice ATMO. De plus, l’ajout d’une station urbaine sous influence trafic sur l’agglomération de Chambéry permettra de diffuser un indice européen CITEAIR « roadside » (trafic) en plus de l’indice européen CITEAIR « background » (de fond).
 
Avec sa typologie « urbaine sous influence trafic », Chambéry Trafic donnera les moyens d’appréhender les niveaux maximum de PM10 et de NO2 auxquels peuvent être soumis les habitants de Chambéry, en particulier les passants et les automobilistes.
Cette nouvelle station permettra également de corroborer les cartographies de PM10 et de NO2 établies sur l’agglomération par modélisation.