Incidents

Filtrer par:
Période
Début
Fin
au
Incident dans une usine à Arnas
Arnas
Résumé

Mardi 6 décembre, nous avons été informés d'un incident dans une usine à Arnas, au nord de Villefranche-sur-Saône.

Cet évènement devrait être maitrisé rapidement par les pompiers, mais donne lieu à un dégagement de fumées important.

Compte tenu des conditions météorologiques, une dispersion correcte des polluants devrait permettre de limiter la hausse des concentrations.

Nous restons cependant vigilants sur les mesures de particules fines de nos stations de Villefranche et du nord de Lyon qui devraient être sous le panache.

Incendie à Passy
Passy, Haute-Savoie, Vallée de l'Arve
Résumé

Un incendie s'est déclaré peu avant 9h ce matin dans l’ancien Foyer des Jeunes et d’Éducation Populaire (FJEP) de Passy.

Les pompiers de Sallanches sont intervenus à 8h55 et ont maitrisé l'incendie. Des panaches de fumées ont été émis lors de cet incident et visibles sur le territoire. Sur la base de l’analyse des données dont nous disposons à Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, nous pouvons dresser le constat suivant :

  • Une augmentation régulière des concentrations de particules PM10 et PM2,5 a été enregistrée entre 7h et 11h ce vendredi 2 décembre sur tous les sites de surveillance de référence de la vallée de l’Arve. Cette hausse est visible également dans la haute vallée, à Chamonix, et est le résultat très probable d’une double influence : celle des émissions de polluants, et notamment du chauffage, qui reprend de l’intensité en matinée, et celle de conditions météorologiques très stables (vent quasiment nul), avec une inversion de température qui favorise le blocage des masses d’air dans les basses couches de l’atmosphère.
  • Le pic de concentration a été atteint à 11h dans la basse vallée de l’Arve, et à 12h à Chamonix.
  • Les plus fortes concentrations horaires ont été relevées sur le site de Passy, les valeurs, bien que non négligeables, n’ont pas un caractère exceptionnel au regard de celles mesurées notamment durant le mois de novembre
  • Les données de particules enregistrées par les microcapteurs de l’observatoire citoyen sont cohérentes avec celles des sites de référence Atmo, mettant en évidence une augmentation progressive des concentrations entre 7 et 11h sur le même secteur géographique.
  • Les concentrations horaires maximales ont nettement baissé sur l’ensemble des sites à partir de la mi-journée. Elles pourraient toutefois s'élever à nouveau en fin de journée, à la faveur de l'intensification du chauffage et des déplacements routiers, et d'une reformation de l'inversion de température.

L’évolution des concentrations de particules enregistrée ce vendredi matin semble donc liée à la fois à une hausse des émissions (hausse « habituelle » le matin avec l’augmentation du chauffage et la reprise des différentes activités économiques et de la mobilité), et à une forte stabilité atmosphérique propice à l’accumulation des polluants, phénomène fréquent dans l’Arve. L’incendie a émis des particules qui ont pu contribuer à cette hausse matinale des émissions de polluants, mais il est difficile d’en évaluer l’impact exact sur les concentrations, dans la mesure où ces dernières étaient déjà en progression avant l’incendie, et dans tout le secteur. Les valeurs atteintes lors des pics, non négligeables, ne présentent toutefois pas un caractère exceptionnel.

Aucune vigilance pollution n’est mise en place (pour en savoir plus sur la vigilance pollution) : https://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr/article/gestion-dun-episode-de-pollution).

au
Incident sur la plateforme industrielle de Jarrie (sud grenoblois)
Jarrie
Résumé

Ce jeudi 10 novembre au matin, un incident a eu lieu à 8h45 sur un site industriel important, Arkéma, situé à Jarrie dans le sud grenoblois. L’incident a été rapidement maitrisé par les pompiers. Pour plus de précisions sur la nature de l'incident, vous invitons à prendre connaissance du communiqué de presse de la préfecture à ce sujet.

A cette heure, aucune élévation des concentrations de polluants réglementés n’a été constatée sur notre réseau de mesures fixes ou mobiles. Nos équipes resteront mobilisées et vigilantes au cours de la journée pour suivre les taux de polluants réglementés aux abords du site industriel.

au
Torchage suite à un incident à la raffinerie de Feyzin
Bassin Lyon Nord-Isère, Feyzin, Vallée du Rhône
Résumé

Samedi 9 juillet, en début de matinée, un incident est survenu à la plateforme TotalEnergies de Feyzin. L’alimentation électrique externe de la plateforme a été coupée à 6h45 ce qui a généré une mise en sécurité de toutes les unités du site et un brûlage aux torches générant un important panache de fumées visibles depuis l’extérieur. Une cellule de crise a été rapidement mise en place à la raffinerie. Les équipes d'Atmo Auvergne-Rhône-Alpes se sont mobilisées pour suivre cet évènement.
Les mesures de qualité de l’air réalisées par les équipes du SDMIS ne montrent pas de concentrations anormales dans l’air environnant. 

Aucun impact de cet incident n’a par ailleurs été décelé sur les dispositifs de mesures des polluants dont dispose Atmo Auvergne-Rhône-Alpes en région lyonnaise (et en particulier au voisinage immédiat de la raffinerie) ainsi que sur la trajectoire du panache.

Les données des stations sont consultables avec le lien suivant : https://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr/dataviz/mesures-aux-stations

Les équipes d'Atmo Auvergne-Rhône-Alpes restent en veille concernant cet évènement.

au
Odeurs fortes dans le sud Lyonnais
Ternay, Feyzin, Vernaison
Résumé

Bonjour,

Nous avons été informés ce matin d'odeurs fortes dans le sud Lyonnais. 

En fin de matinée, nous avons mesuré une élévation des niveaux de particules fines et de l'ozone sur notre station de Ternay, ainsi que augmentation des niveaux de COV sur notre station de Vernaison. Un incendie dans un site de traitement de déchets nous a été rapporté, mais cela pourrait ne pas expliquer totalement les concentrations mesurées. Les autorités compétentes sont informées et des investigations sont en cours.

En début d'après midi, les concentrations avaient toutes retrouvé un niveau normal et aucun nouveau signalement ne nous a été fait. Les conditions météorologiques sur l'agglomération Lyonnaise de cette fin d'après midi auront permis de confirmer la baisse des concentrations. Nous restons biensûr vigilants, mais considérons cet épisode terminé.

ATMO Auvergne-Rhône-Alpes.